Vampire Knight RPG
Vous êtes la/la bienvenu(e) sur ce forum RPG dédié au Manga "Vampire Knight" de la célèbre Mangaka : Hino Matsuri et qui s'en inspire.

Il reste beaucoup de personnages de la série qui sont à prendre, les personnages inventés sont les bienvenus également !

N'hésitez pas à consulter notre liste de prédéfinis !



Bienvenue dans cette école avec deux classes totalement différentes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The longest Night. ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marina L. Newton
Humaine, Elève de la Day Class, Chargée de Discipline & Hunter de Vampires
Humaine, Elève de la Day Class, Chargée de Discipline & Hunter de Vampires
avatar
Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 26
MessageSujet: The longest Night. ♪   Dim 11 Mar - 15:59

Encore un énième tour de garde. Mais après tout, c'était elle qui l'avait choisi, alors, elle ne s'en plaignait pas devant les autres. Cette nuit-là était plutôt fraîche et bien qu'elle était couverte dans la mesure du raisonnable, elle avait froid. Cette sensation ne l'avait pas quitté depuis qu'elle était sortie du bâtiment pour faire sa ronde dehors. Elle sentait que cette soirée allait être riche en émotion. Elle mit ses écouteurs tout en regardant bien autour d'elle, au cas où un élève ne respecterait pas les règles comme cela arrivait fréquemment. Elle marchait d'un pas lent et gracieux même si ce n'était pas l'effet recherché. Elle avait une grâce naturelle et elle n'y pouvait rien. En ayant marre de croiser les bras, elle les laissa retomber le long de son corps avant d'enfoncer les mains dans ses poches, la mine neutre. Marina paraissait tout de même assez fatiguée. En effet, elle ne dormait pas beaucoup et dès qu'elle le pouvait, elle faisait des rêves étranges sur la mort de ses parents et sur le vampire qu'il les avait tué bien qu'elle n'arrivait toujours pas à voir son visage. C'était même plutôt des cauchemars qui s'accentuaient de plus en plus ces derniers temps. Heureusement qu'elle ne suivait pas les cours de la Day Class sinon, elle serait morte de fatigue. La journée, elle pouvait se reposer au moins un peu sans pour autant dormir mais c'était toujours mieux que rien. D'ailleurs, à force de revoir la scène de la mort de ses parents, elle finissait par y repenser tout le temps et ça nuisait réellement à sa santé et à son travail. Le directeur lui en avait même touché un mot quelques jours plus tôt. Il l'avait convoqué de bonne heure dans son bureau et c'était sans surprise qu'elle s'y était rendue.
_ Marina, je m'inquiète réellement pour toi. Lui avait-il dit en lui désignant la chaise en face de lui pour qu'elle s'assoit.
Cette dernière avait soupiré et c'était donc installée dans le fauteuil.
_ Il n'y a vraiment pas de quoi Mr le Directeur, ce n'est qu'une fatigue passagère. Badina-t-elle, les yeux rivés vers la fenêtre.
Celui-ci avait passé une main devant ses yeux, la ramenant à la réalité et elle avait posé ses yeux sur lui sans un mot, attendant qu'il prenne de nouveau la parole.
_ Appelles-moi Kaïen voyons. S'écria-t-il. Et puis, je vois bien que quelque chose te tracasse Marina, je suis là si tu as besoin d'en parler.
Elle hocha la tête toujours sans rien dire, la gorge légèrement nouée. Voyant bien qu'elle ne dirait rien de plus, il soupira, passa une main dans ses cheveux et la congédia en lançant avant qu'elle ne referme la porte.
_ Mange et dors au moins un peu, fais-moi plaisir.
Nouveau hochement de tête puis elle s'était déjà éclipsée avant qu'il ne la retienne. Elle ne savait pas pourquoi elle s'était rappelée cette scène maintenant, ce qui l'énerva un peu plus, elle shoota alors dans un caillou, ne comprenant pas pourquoi elle était en colère finalement. Elle marcha un peu plus rapidement, l'air fouettant désagréablement ses cheveux et s'enfonça dans la forêt bordant le parc. Elle n'aimait pas vraiment cet endroit à vrai dire mais elle était obligée d'y aller pour vérifier si personne ne traînait dans le coin puisque soit les élèves dormaient, soit ils étaient censés être en cours. Inspectant chaque recoin ou plutôt faisant semblant, en ayant marre, ce soir, de jouer la flic, elle alla s'asseoir sur un banc près d'un arbre et ferma les yeux un long moment, s'allongeant sur ce dernier avant de fixer le ciel remplit d'étoiles. Elle adorait les observer malgré le vent qui s'intensifiait, la frigorifiant de la tête aux pieds. Elle repensa à sa journée, comment certains vampires s'étaient comportés avec elle et fronça les sourcils. Quelque chose se préparait et, pour une fois, elle était la dernière au courant. Elle se souvint en particulier d'une discussion qu'elle avait eu avec l'un d'entre eux et qui l'avait laissé sceptique.
_ Alors la petite esclave, comment va ? Avait-il lancé en la voyant arriver dans le couloir.
Croyant qu'il ne parlait pas à elle, elle continua de marcher, l'ignorant. Celui-ci lui coupa le chemin et elle fut obligée de se stopper, ce qui l'énerva légèrement.
_ Eh oh, c'est à toi que je parle jolie plante. Ce soir, tu ne seras plus jamais libre de tes mouvements. Ricana-t-il avant de disparaître rapidement.
Elle avait voulu en savoir plus mais elle n'avait pas eu le temps de le rattraper pour se faire. Il n'était pas le seul à lui avoir lancé ce genre de réflexion aujourd'hui, peut-être bien que c'était pour ça qu'elle était en colère. Elle serra les poings et se redressa, pas assez calme pour regarder les étoiles tranquillement. Pour une fois, elle devait bien avouer que ça ne la détendait pas du tout. Elle se releva et se remit en marche, écouteurs toujours sur les oreilles, voulant rentrer à tout prix dans sa chambre. Elle n'avait envie de parler à personne et elle espérait qu'aucun élève ne se soit aventuré par ici. Alors qu'elle avançait d'un pas soutenu, elle sentit autour d'elle l'atmosphère changer. Le vent devint plus cinglant et plus froid encore et tout le paysage autour d'elle devenait menaçant. Elle n'était nullement effrayée, juste blasée. Elle soupira d'agacement et fit demi tour, rentrant dans quelqu'un. Elle recula de quelques pas, sous le choc et fixa le jeune homme qui se tenait devant elle avec une certaine méfiance. A coup sûr, c'était lui qui avait mis tout ça en scène. Elle savait aussi que c'était un vampire, son instinct de hunter l'avertissait, ce qui était pratique. Pourtant, quelque chose chez lui, lui était familier. Elle n'aurait su dire quoi si on le lui avait demandé mais elle se rappela la scène où elle était tombée en face à face avec le meurtrier de ses parents, il avait la même dégaine et la même allure. Elle ne voyait pas non plus son visage. Elle secoua alors la tête pour chasser ses sombres pensées et se concentra sur l'instant présent.
_ Tu devrais être en cours. Soupira-t-elle alors. Et, tu pourrais arrêter de dérégler la météo s'il te plaît, il fait déjà assez froid comme ça !
Elle l'avait tutoyé, pas par inattention mais plutôt parce qu'il était tard et que ce n'était pas comme si c'était un professeur ou même le directeur. Elle croisa les bras et le fixa, tentant d'apercevoir, ne serait-ce qu'un peu son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Mathias V. Halen
Sang Pur & Elève de la Night Class
Sang Pur & Elève de la Night Class
avatar
Masculin Messages : 138
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 26
Localisation : ♥ <--- Ici
Emploi/loisirs : Manipulator.
Humeur : Unhealthy.

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Math.
Armes [2 Maxi.]:
Relations:
MessageSujet: Re: The longest Night. ♪   Mer 9 Mai - 15:48

Il faisait sombre, calme et un peu froid dans la pièce où se trouvait le jeune sang pur. Couché sur son lit il se remémorait toutes les situations qui l' avaient amenées jusqu'ici, dans cette académie si étrange. La disparition de sa soeur...était la raison principale de sa venue. Sans elle il ne pouvait pas vivre ni évoluer. Mais il savait pertinemment que cette personne n'était pas sa chère Ashley...de ce fait il fallait tout faire pour que cela devienne possible. Ensuite, durant son voyage il fit une escale plus qu'amusante dans une famille de hunter. Un sourire s'afficha sur ses lèvres lorsque les souvenirs de cette nuit affluèrent. Cette jeune femme qu'il avait laissé en vie était pour lui le seul amusant qui avait encore de l’intérêt. Le regard plein de haine qu'elle lui avait lancé alors qu'il savourait le sang de son père et de sa mère...C'est ça qui lui avait donné envie de tout faire pour lui rendre la vie insoutenable par le simple fait que ça lui apportait du plaisir.

Mathias fini par ouvrir les yeux pour fixer le plafond blanc, fissuré de part et d'autres de la pièce. La nuit était tombée depuis un moment déjà et il avait une chose importante à faire...dans cet endroit ce trouvait non seulement sa soeur mais aussi sa poupée, son pantin avec lequel il allait de nouveau s'amuser tel un enfant qui détruit un jouet. Il finit par se redresser et observa sa chambre. A vrai dire il n'était arrivé que récemment et n'avait pas encore pris le temps de détailler ses appartements. C'était petit, banal et sans aucun charme apparent...ça n'était en aucun cas à la hauteur du rang de Math'. Il se mis à pouffer nerveusement en s'approchant du mur et posa frénétiquement sa main dessus. On ne pouvait pas savoir si il était en colère ou indifférent, son rire avait juste quelque chose qui donnait froid dans le dos. Soudain il s'arrêta et le silence retomba sur la chambre qui prenait doucement un aspect lugubre voir malsain. Parfois vous pensiez entendre des murmures ou bien sentir un courant d'air froid caresser votre nuque mais il n'en était rien, il s'agissait juste d'une très légère manifestation du pouvoir du jeune sang pur. A présent cette pièce donnait l'impression d'être tout droit sortie d'un film d'épouvante. Une envie de vomir vous prend, le mal aise vous envahis et vous n'avez qu'une envie, c'est sortir de cette chambre aux murs pourrissants, le plus vite possible. Hélas la pièce n'y est pour rien, il s'agit bel et bien de ce garçon et partout où il vous suivra votre coeur battra la chamade et votre environnement se moulera dans un décors cauchemardesque.

Satisfait, Mathias entrepris de mettre sa veste d'uniforme blanche, qu'il trouvait d'ailleurs d'un gout douteux et sorti de "ses appartements" en arborant un sourire orgueilleux sur son visage d'une pâleur maladive. Ses yeux étranges se posaient sur chaque personne qu'il croisait en ayant pour effet de faire baisser le regard de ceux-ci comme si le sol était devenu soudainement la plus belle chose qu'ils aient jamais vu. Oui, on pouvait sentir une puissance émanant de lui ainsi qu'une menace potentielle. Il imposait sa présence dé qu'il entrait dans un couloir, il n'y avait plus aucun bruit ou bien les oiseaux s'arrêtaient tout bonnement de chanter. Mathias marchait d'un pas sûr et la tête haute en sachant pertinemment que la plus grosse partie des gens qui se trouvait là avaient peur de lui. Il savait aussi, parfaitement, qu'il était d'une beauté rare et en jouait sans aucune retenue. Une chose est sûr, c'est qu'il n'était pas modeste mais d'une arrogance à couper le souffle. Il finit par sortir et huma l'air de la nuit en profitant de la caresser du vent frais sur son visage. Quelle douceur...c'était l'une des seules caresses qu'il acceptait. Il s'agissait d'une nuit sans lune, d'une nuit ou les nuages cachent les étoiles en laissant planer l'impression que le ciel va vous tomber sur la tête, comme si un orage se préparait. Peut être que Maht accentuait un peu plus cette impression, qui sait?

Il sentait son parfum, il sentait sa présence et la détermination de sa proie. Il savait pertinemment qu'elle se trouvait dans cette forêt comme ci, depuis qu'il avait décimé sa famille, une sorte de lien s'était tissé entre eux, un lien tranchant. Tout en continuant son chemin son sourire dévoilait des canines acérées, l'excitation s'emparait de lui jusqu'à ce que le moment tant attendu se produise. Mathias venait de se faire percuter par une jeune femme qui lui lançait à présent un regard méfiant. Lui, ne bougea pas, il se contentait de garder la tête à demis baissée. Ses cheveux sombre voilaient son visage et laissait timidement entrevoir ses lèvres, sur lesquelles étaient accroché un sourire narquois.

| -Tu devrais être en cours. Soupira-t-elle alors. Et, tu pourrais arrêter de dérégler la météo s'il te plaît, il fait déjà assez froid comme ça !|

Lança-t-elle sans aucune retenue à l’égard du vampire. Elle savait qu'il en faisait parti mais elle semblait ignorer son rang et surtout qui il était. Math laissa s'échapper un petit rire tout en penchant la tête sur le cotés. Quel plaisir de voir à nouveau se regard...Là devant lui se dressait la seule chose qui le sortait de son ennui permanent. Un jouet avec lequel on s'amuser jusqu'à ce qu'il soit trop abîmer...voir détruit. Le sang pur de répondit pas, il croisa simplement les bras en levant ses yeux vairons vers elle pour la détailler du regard. Il avait tellement envie de la toucher, de la sentir sombrer ou encore de l'entendre hurler. Mais il se retenait. Il avait toute la nuit devant lui et celle ci promettait beaucoup d'amusement.


(désolé pour le temps de réponse et pour ce post assez pourrit)
Revenir en haut Aller en bas
Marina L. Newton
Humaine, Elève de la Day Class, Chargée de Discipline & Hunter de Vampires
Humaine, Elève de la Day Class, Chargée de Discipline & Hunter de Vampires
avatar
Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 26
MessageSujet: Re: The longest Night. ♪   Lun 14 Mai - 21:43

Le vampire en face d'elle semblait la connaître, ce qui l'étonna un peu. Tout dans son attitude prouvait qu'il se foutait bel et bien de sa gueule et ça l'agaçait. Pour qui il se prenait ?! Il ne répondit même pas et à la place, croisa les bras, relevant son regard sur cette dernière qui eut alors un blocage. Elle reconnaissait ce regard... Non, impossible, ça ne pouvait pas être lui... Elle secoua la tête pour chasser la scène de sa tête mais celle-ci réapparut quand même comme si c'était hier.

_ Marina, pourrais-tu aller nous chercher des cerises ? Y en a plein au fond du jardin, s'il te plaît ma chérie. Lui demanda sa mère depuis la cuisine.
_ Oui j'y vais ! Répondit-elle aussitôt en filant dehors.
L'air était ni trop lourd ni trop frais, juste parfait. Et rien n'aurait laissé présager ce qui allait suivre. Elle était donc sortie joyeusement dehors avec un panier pour cueillir ses fruits préférés. Alors qu'elle était dans l'arbre en équilibre précaire sur une branche, un cri se fit entendre depuis la maison. Marina sauta donc immédiatement à terre et laissa tomber la panier avec les cerises, fonçant jusqu'à la demeure, la peur au ventre. Mais lorsqu'elle arriva, il était trop tard. Ils étaient mort et seul restait le monstre qui les avait tué en train de boire leur sang. Elle avait eu envie de hurler, de le frapper voire même de le tuer mais elle en était incapable. Elle était comme clouée sur place tellement elle était en état de choc.


Elle revint au moment présent volontairement, ne voulant pas en voir et en entendre plus. Elle se souvint qu'elle n'avait vu du meurtrier que ses yeux et ils ressemblaient étrangement à ceux qui la détaillaient en ce moment-même. Un frisson la parcourut. Il fallait qu'elle s'en aille maintenant. Elle en avait encore la force alors il fallait qu'elle en profite. Il fallait qu'elle dégage de là tout de suite. Trouver un prétexte, n'importe quoi mais s'en aller à tout prix loin de lui. Elle comprit maintenant pourquoi il était amusé en la voyant, lui, l'avait reconnu tout de suite. Elle le haïssait tellement que si elle n'était pas autant bloquée à sa vue, elle l'aurait sûrement tué sans aucune pitié mais là elle en était incapable, c'était déjà un exploit si elle arrivait encore à lui tenir tête et à réussir à bouger. Détournant le regard, elle recula petit à petit pour mettre de la distance entre eux, pas question qu'il la touche.
_ Bon, j'ai d'autres endroits à vérifier, rentre en cours ou j'irais le rapporter au directeur, on verra si tu feras encore le malin. Lança-t-elle avant de tourner les talons et partir d'un pas rapide.
Elle fut impressionnée par elle-même. Il n'y a pas si longtemps que ça, elle aurait été incapable de lui dire ça et aurait bafouillé un truc incompréhensible mais il faut croire que ses entraînements avaient porté ses fruits. Tout ce qu'elle craignait là, maintenant, c'est qu'il la retienne et elle l'en savait capable et c'est ça qui l'effrayait. Elle avait bien son arme et sa dague avec elle mais arriverait-elle vraiment à s'en servir contre lui ? C'était la question à un million d'euro. Après tout, elle ne pouvait le savoir avant d'être confrontée réellement à lui. Ce n'était pas du tout ce qu'elle souhaitait mais la confrontation paraissait presque inévitable à présent. Ce serait vraiment très bizarre qu'il laisse partir sans rien faire... Elle pria pour qu'il ait des choses à faire et qu'il s'en aille bien gentiment de son côté mais elle savait au plus profond d'elle que ce n'était pas du tout son genre et en plus, elle lui avait en quelque sorte tenu tête et elle savait également qu'il n'appréciait pas vraiment cela. Ca paraissait stupide pour une hunter d'avoir peur d'un vampire mais c'était bien l'un des seuls qui l'effrayait autant. Les autres, elle s'en fichait complètement mais lui... Lui, elle n'y arrivait pas. Comment pourrait-elle être indifférente face au meurtrier de ses parents ? Marchant toujours aussi rapidement, elle avait l'impression que la forêt n'en finissait pas comme si, elle non plus ne voulait pas la laisser partir. Un arbre tomba soudain devant elle et elle fit alors un bond en arrière pour l'éviter. Décidément, c'était pas sa journée. Elle se releva aussitôt et l'enjamba, sentant très bien la présence du vampire non loin d'elle. Elle ignorait si il était à l'origine de cet incident, en tout cas, elle n'allait certainement pas s'arrêter pour le lui demander. Elle était presque proche de la sortie mais alors qu'elle arrivait dans le parc, une main attrapa fermement son bras, trop fermement et la tira violemment en arrière, plaquant une main sur sa bouche pour l'empêcher de hurler. De toute façon, elle n'aurait pas pu, sa gorge était comme nouée mais son cerveau était toujours en marche et il ordonnait à ses mains de chercher ses armes pour se défendre, cette fois-ci, elle ne se laisserait pas faire.

HS : Ca fait rien t'inquiètes pas. Désolée pour le temps de rép et pour mon post pourri. xx'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The longest Night. ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

The longest Night. ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: RPG - Académie Cross :: Parc de l'Académie. :: Forêt-