Vampire Knight RPG
Vous êtes la/la bienvenu(e) sur ce forum RPG dédié au Manga "Vampire Knight" de la célèbre Mangaka : Hino Matsuri et qui s'en inspire.

Il reste beaucoup de personnages de la série qui sont à prendre, les personnages inventés sont les bienvenus également !

N'hésitez pas à consulter notre liste de prédéfinis !



Bienvenue dans cette école avec deux classes totalement différentes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brera R. Taiku
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
avatar
Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Lun 9 Jan - 17:50

Encore une journée au Pensionnat, une jounée comme les autres. Suivi par des filles, signant des autographes, offrant un sourire à une, une caresse à l’autre. Mes journées étaient pareilles qu’avant mon arrivée ici. Pas que cela me déplaisait vraiment, mais j’aurais espéré autre chose, peut-être au fond de moi.

Les cours m’ennuyaient. Cela me changeait de ma vie d’avant où les cours m’étaient donnés particulièrement, aussi je décidai d’aller marcher un peu, n’allant pas en cours préférant observer le magnifique paysage de l’Académie. En vérité, je n’observais pas vraiment le paysage, je réfléchissais à ma future vie ici. Comment cela allait-il continuer ? Est-ce que les autres élèves finiront par me prendre pour une personne comme eux ? Est-ce que je continuerai le mannequinat ? … Et surtout, est-ce que mon frère me retrouverait ici ? … C’est ce dernier point qui m’inquiétait le plus. Kira avait tout de même perdu son plus gros gagne-pain, ce n’était pas négligeable. Sarcastique moi ? Juste un peu. Tout en marchant en réfléchissant, je me retrouvai sur le toit où j’aperçus un banc du coin de l’œil sur lequel je décidai de m’allonger, afin de profiter du soleil du début d’après-midi. Je fermai mes yeux, laissant le soleil et la légère brise caresser mon visage. Il était étrange de trouver un banc sur un toit, mais autant en profiter vu qu’il était là.

J’avais rarement droit à ce genre de calme. J’étais constamment entouré de bruit, de cris, de flash… Même si j’appréciais toute l’attention qu’on me portait, j’appréciais également avoir un moment à moi, au calme. Décidant de me reposer correctement, je finis par faire le vide dans mon esprit afin d’apprécier d’être tout simplement allongé sur un banc. Aucun camouflage, aucune carapace, juste moi, juste Brera Raiu Taiku.
J’ai toujours aimé ce genre de solitude étant petit. Et ce petit plaisir était toujours présent aujourd’hui. En fait, ce plaisir avait commencé à être récurrent aux environs de mes 10 ans. L’âge où tout avait commencé. Ou devrait-on plutôt dire ou tout s’était terminé. Les rires, les joies, les moments de tendresse, l’insouciance de l’enfance, le bonheur tout simplement. Tout avait pris fin.

Enfin, maintenant, cela était passé. Je pouvais tenter de redonner un souffle de vie à toutes ces choses que j’avais perdues à mes 10 ans. Du moins, j’espérais. J’espérais commencer une nouvelle vie, du moins continuer la vie que je voulais créer avec Yumi, ma manager. Je souhaitais montrer aux autres que je n’étais pas qu’un simple corps que l’on pouvait prendre quand bon semblait. J’ai de l’esprit, je ne suis pas un moins que rien, et je le prouverai au monde entier. Malheureusement, le blocage était là. Il m’était impossible d’agir de la sorte. Je ne devais en aucune façon briser mon armure, je devais rester cacher derrière un camouflage, la peur de retomber dans l’oubli de moi-même que beaucoup de personnes avaient contracté sur plusieurs années me tétanisait. Mon frère, lui, ne m’avait jamais oublié. Mais j’aurais justement préféré qu’il m’oubliât.

« On ne peut pas tout avoir hein ? » dis-je tout haut.
Revenir en haut Aller en bas
Kairi Tsuki
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
avatar
Féminin Messages : 1622
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Tu veux vraiment, vraiment pas savoir.

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Tsuki Kairi
Armes [2 Maxi.]: Voix..? Rien
Relations:
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Mar 17 Jan - 4:57

Combien de jours depuis cette rencontre? Combien de temps depuis qu’elle avait été agressée par une pure blood?
Suffisamment pour que ses contusions soient invisibles à l’œil nu, mais pas assez pour que la douleur s’évanouisse..
Ne voulant pas se rappeler cette funeste journée, elle avait lâché ses cheveux. Deux mèches plus courtes encadraient son visage tandis que le reste lui descendait au milieu du dos. Elle avait posé sa veste sur la chaise d’à côté, personne ne venait jamais s’y asseoir de toute manière, et pourtant elle aurait voulu parler à quelqu’un, n’importe qui. Un visage familier… Kairi était perdue dans ses pensées lorsqu’un livre fut balancé avec une grande violence sur sa table. Elle se leva d’un coup, et tourna la tête de tous les côtés, mais ne parvint pas à trouver qui le lui avait envoyé. Une menace? Des rumeurs couraient selon laquelle l’argentée profitait de son rôle pour approcher les élèves de la Night Class. Cette rumeur n’était pas totalement fausse.. Même si ce n’était pas pour les mêmes raisons qu’elle les approchait…
Le prof marqua une pause, et l’argentée en profita pour quitter le cours.
Être invisible, ça a ses avantages.

Le couloir était peuplé de jeunes filles excitées par leur propre conversation, elles semblaient en pleine recherche.. Un nom résonna à ses oreilles alors qu‘elle arrivait à l‘escalier. « Br… », aucun besoin de l’entendre en entier, elle n’aurait pas pu oublier ce nom, même si elle l’aurait voulu. Il était l’un des seuls garçons de la Day Class pour qui les jeunes filles s’extasiaient autant que pour un étudiant de la Night Class.. La popularité.. Son nom était connu désormais, il avait fait le tour de l’académie.
Un mannequin dans la Day Class, ce n’est pas rien, n’est-ce pas?

Il faut dire qu’il soignait son image à la perfection. Qui ne pouvait se vanter d’avoir reçu un de ses sourires charmeurs? Ou une de ses caresses? ..Secouant la tête, chassant les images du roux près de son visage de son esprit, ses pieds vinrent à bout de l’escalier. Kairi ne savait pas où elle allait, elle évitait simplement les autres.. Et elle y arriva avec brio. L'étudiante était montée assez haut, il n’y avait plus qu’une seule porte. C’était la première fois qu’elle se retrouvait devant celle ci.. Mais elle se doutait bien de ce qu’elle renfermait.. Ses doigts s’emparèrent de la poignée et la tourna. Une vieille poignée rouillée.. Ce lieu n’était sans doute pas au top de la liste des lieux les plus visités de l’académie Cross.. Et pourtant.
A peine la porte poussée, le paysage s’offrit à elle. Une vision magnifique, et un vent rafraîchissant. La porte claqua derrière elle dans un bruit sourd, et elle s’avançait presque instinctivement vers le milieu du toit, le visage désormais tourné vers le ciel azur.
Cet endroit était empreint de sérénité.. Calme.. Personne n’avait l'air d'y venir.. Où alors très rarement.. Pers…
Elle s’était encore avancée trop vite. Il y avait quelqu’un sur ce toit. Une touffe ardente qu'elle reconnu aussitôt…

Il se cachait de ses « fans »? C’est-ce que la jeune fille pensa tout d’abord, c’est la raison pour laquelle, elle s’avança vers lui, un léger sourire aux lèvres, une envie irrésistible de se moquer du fugitif.


« On ne peut pas tout avoir hein ? »

Ces paroles la stoppa dans son élan.
Son sourire s’effaça.Il n'était pas comme d'habitude.. Elle voulu rebrousser chemin, mais ses jambes en avaient décidés autrement, et flanchèrent. Se retenant de tomber totalement à l’aide…Du banc. Merveilleux banc que voilà.
L'argentée se positionna aussitôt comme si rien de cela n’était arrivé, elle se tourna, assise par terre, le dos contre le banc, les bras croisés ramenant ses genoux à elle, un sourire maladroit et timide aux lèvres, elle reprit mal assurée en tournant son regard pourpre vers le sol;


-Je me demande tout de même ce qui peux bien te manquer à toi..

*J’aurais plutôt tendance à croire que l’on t’accorde tout*


Elle aurait préférée s’enfuir, elle était gênée, sentant bien que c’était le genre de phrase que l’on adressait à soi-même.. Mais ce qui est dit est dit..? Elle ne pouvait pas de décider à partir sans essayer de comprendre ce qui l'avait amené à prononcer ces paroles, si différentes du Brera qu'elle connaissait.. Qu'elle connaissait hm? Pas si sur..

_________________
The past belongs to the past ... Journal
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brera R. Taiku
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
avatar
Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Dim 22 Jan - 23:54

Kira, mon frère. Je le détestais et en même temps je l’aimais. Etrange sentiment n’est-ce pas ? Il faut dire qu’il avait été pendant un moment ma seule véritable famille. Une famille unie par les liens du sang. Mes parents n’avaient jamais été fort présents pour nous. Quand j’étais petit, je ne comprenais pas pourquoi ma mère n’était jamais là et pourquoi mon père l’accompagnait tout le temps. Avec toute l’innocence dont un enfant peut faire preuve, je me disais que c’était parce qu’il était fou amoureux de ma mère et qu’il ne voulait pas la quitter peu importe l’endroit où elle se rendait. Je n’avais pas tout à fait tort. Mon père aimait ma mère. C’était un fait avéré. Mais je me trompais sur le fait qu’il la suive parce qu’il était éperdument amoureux d’elle. Ma mère ne pouvait pas se déplacer seule. Je savais très bien qu’elle était en chaise roulante, mais je ne savais pas le pourquoi du comment.

Ce que je savais c’est que c’était à cause de cette maudite chaise que mes parents n’étaient pas là pour moi. Mais heureusement, Kira était là. Quand j’y repense maintenant, je trouve cela tellement ironique. Je m’accrochais à lui comme à une bouée de sauvetage, et il en jouait, tel le renard qu’il était. Et puis je grandis. Je poursuivis ma carrière de mannequin. J’étais apprécié par bon nombre de gens, jeune garçon de 11 ans que j’étais.

L’année de mes 11 ans…

Une année que je ne pourrais jamais oublié malgré moi. Tout bascula pour moi. Je n’avais pas compris tout de suite ce qu’il m’arrivait, et à entendre ce que mon frère m’expliquait, c’était normal. Lui aussi était passé par là. Mensonge. Connerie. Du grand n’importe quoi. Mais pourquoi ne le croirais-je pas ? Lui, mon modèle à l’époque. Heureusement, maintenant, mon seul modèle n’est autre que moi.

Je ris sarcastiquement à ma pensée. J’étais mon modèle. J’étais aussi un modèle pour d’autres. Vive la propagande publicitaire. C’est ce que ne cessait de répéter Yumi. Je l’aimais bien, elle était gentille. Manager et confidente. On pouvait dire qu’elle remplissait les deux fonctions avec brio. Après tout, si ça n’était pas le cas, je ne serais pas ici…

Mon sourire retomba une nouvelle fois. J’avais pensé à la mauvaise chose, idiot que j’étais. J’étais complètement embourbé dans celles-ci, lorsque j’entendis une douce voix répliquer à ma phrase. Je ne m’en rendis pas compte mais je lui répondis ainsi :

« Ce qu’il me manque à moi ? La liberté… »

J’ouvris les yeux et regarda le soleil, tant bien que mal et ajoutai :

« La liberté d’être moi… »

Alors que je terminai ma phrase, mon visage se tordit en une grimace, j’en suis sûr, qui ne devait pas être belle à voir. Je me redressai vivement et regarda mon interlocutrice.

« T-toiii ? » dis-je en la regardant avec des yeux de merlans frits.
Revenir en haut Aller en bas
Kairi Tsuki
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
avatar
Féminin Messages : 1622
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Tu veux vraiment, vraiment pas savoir.

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Tsuki Kairi
Armes [2 Maxi.]: Voix..? Rien
Relations:
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Jeu 26 Jan - 9:46

Le roux lui répondit presque machinalement.

*La liberté?*

« La liberté d’être moi… »

Un frisson lui parcouru l’échine, lui qui semblait faire ce qui lui plaisait, à qui il ne semblait rien manquer venait parler de liberté?
Kairi ne pouvait pas se contenter de penser que cette « révélation » était du à l’image qu’il se faisait uniquement, non, il y avait quelque chose de beaucoup plus sombre derrière ce sourire.. Et ça devait être cette partie qui l’interpellait..
Elle tourna sa tête vers lui, tentant de déceler dans son visage une parcelle de vérité. Mais celui-ci se tordit en une grimace qui aurait fait pleurer toutes les filles qui piaillait qu’il était le plus beau en toutes circonstances. Malgré elle, cela brisa l’ambiance sombre qui s’était imposé dans son esprit, et un sourire amusé vint naître sur son visage, elle avait été là au bon moment, dommage qu’elle n’ai pas pu prendre de photo, ça aurait été drôle de conserver ce moment en image. Enfin, elle l‘avait en tête, imprimée, elle arriverait peut-être à la reproduire en dessin?

Il se redressa en un instant, elle recula aussitôt, surprise par son geste qui effaça son sourire.
Le jeune homme lui adressa une simple mot qu’il fit durer en longueur, soutenu par un regard ridicule semblable a.. C’est comment déjà l’expression? En tout cas, ça avait eu le don de la vexer à nouveau. Elle eu tout juste le temps de l’insulter d’abruti une centaine de fois dans sa tête, de soupirer longuement puis de lui rétorquer;


-J’ai un prénom je te signale. Tu pensais que la voix venait du ciel peut-être? A..

Elle avait faillit dire le fond de sa pensée, qui manquait d’originalité il faut l’admettre.. En voici un extrait;

*Abruti abruti abruti abruti abruti abruti abruti abruti………..*

Elle se releva et croisa ses bras. Elle était convaincue qu’il avait oubli son prénom, il devait uniquement se rappeler d’elle comme la fille qui lui a fait déplacer sa voiture. Etre entouré de filles ça devait être « normale » pour lui non? Quoi qu’il en soit, il avait récupéré sa cape d’abrutilité. Oui, le terme n’existe pas.
Fallait-il qu’il soit seul pour être sympathique? Ça pouvait s’arranger..


-En tout cas, tu devrais être libre d'être ce que tu veux.. Tu es le seul à en décider...

*Normalement.. Et en esperant que ton but sois louable...*


Pourquoi prenait-elle la peine de répondre? Peut-être se moquait-il encore, c'était sa spécialité jusqu'à présent après tout..
La liberté.. Qui peut réellement se vanter d'être libre? Personne. C'est un mensonge de se décreter libre.. Ce n'est qu'une manière de supporter notre condition d'humain.. Enfin, ce n'était pas l'heure de faire de la philosophie. Il était quelle heure déjà? Le cours avait reprit?!




_________________
The past belongs to the past ... Journal
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brera R. Taiku
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
avatar
Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Mar 8 Mai - 15:12

Il avait fallu que je me fasse prendre. Moi qui pensais être seul sur le toit à ce moment de la journée, je m’étais trompé. Pourtant j’avais fait en sorte de venir au moment où les cours allaient reprendre pour ne pas être obligé de m’y rendre. C’était un échec cuisant pour moi. Quoiqu’il en soit, bien que le fait de me faire prendre ait été une hypothèse à laquelle je devais penser, je n’aurais jamais imaginé que ce soit cette fille qui me surprenne.

Je l’avais rencontrée le jour de ma venue à l’Académie. Un jour normal qui ne m’avait pas grandement changé du quotidien. Conduire une voiture, susciter les émois de filles en rut, se faire réprimander pour « mauvaise » conduite, etc. Banal. Mais c’était nuancé. Cette banalité s’était chargée d’une petite subtilité. Cette subtilité n’était autre que la demoiselle qui se trouvait devant moi, sur ce toit.

La première fois que je l’avais vue, la chose qui m’avait frappé était sa couleur de cheveux inhabituelle. Argenté. Elle donnait aussi l’air d’être fragile et prête à se briser. J’avais vite déchanté en me frottant à sa répartie. Il était vrai que j’avais fort peu l’habitude qu’une fille me réponde comme elle l’avait fait. Elle me faisait penser un peu à Yumi. Dans un futur proche, peut-être pourrions-nous même être des amis ? Qui sait ce que l’avenir nous réserve …

J’avais toujours pensé après le début de ma vie de l’ombre que jamais je ne sortirai de cette noirceur constante dont le but ultime était de me happer complètement dans sa pénombre. Qui aurait pu un jour imaginer que je m’en sortirais ainsi ? En tout cas pas moi. J’avais de la chance que Yumi pensait constamment à mon bien-être, que ferais-je sans cette douce femme trentenaire ?

Je pense qu’à l’instant même mon visage devait ressembler à un visage niais d’amoureux transis, je me ressaisis vite quand Kairi me rappela à l’ordre.

« Je m’excuse Ka-i-ri-chan » lui rétorquai-je en séparant bien les syllabes de son prénom. « Eh bien figure-toi que je pensais qu’une aussi douce et jolie voix que la tienne ne pouvait être que celle d’un ange. » continuai-je en lui souriant en coin.

Elle avait l’air contrarié. Je me demandais bien pourquoi. J’allais ajouter une phrase charmeuse quand elle me ramena sur terre aussi vite qu’elle m’avait fait monter dans les nuages.

« Si ça pouvait être le cas, je n’aurais pas eu besoin de venir ici. » dis-je plus durement que je ne le voulais.

Je me retournai vivement et commençai à me diriger vers le bord du toit et m’arrêter à la limite. Je regardai l’horizon, que pouvais-je faire d’autre si ce n’est faire en sorte que je n’avais pas répliqué avec mes sentiments ? Je me relâchais beaucoup trop ces temps-ci, je devais faire plus attention si je ne voulais pas être de nouveau dans cette « situation » …
Revenir en haut Aller en bas
Kairi Tsuki
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
avatar
Féminin Messages : 1622
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Tu veux vraiment, vraiment pas savoir.

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Tsuki Kairi
Armes [2 Maxi.]: Voix..? Rien
Relations:
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Jeu 10 Mai - 2:21

En quelques instants il semblait être passé par différentes émotions, toutes aussi contradictoires. Il venait de montrer différents visage. Le tout premier, semblait être une solitude difficile à cerner. Le deuxième était celui qu’il arborait lorsqu’il était entouré, l’insupportable arrogant. Le troisième semblait demi-idiot avec un brin d’optimisme, une pensée agréable sans doute? Et le quatrième était en réalité un retour aux sources, le retour au premier visage sincère qu’il avait montré. Il jouait avec différents masques, et il était habile dans ses manœuvres, si l’on laissait de côté le fait que notre argentée ne comprenait pas ce besoin de se couvrir.
Comment pouvait-il plaisanter, flirter, puis devenir après coup si dur ?

Ses paroles avaient transpercées Kairi qui ne trouva rien à répliquer. De quel droit se permettrait-elle de juger sa situation alors qu’elle lui était inconnue ?

Impuissance, l’horrible sentiment d’être inutile et pourtant l’envie de faire quelque chose, sans pour autant trouver quoi. Son poing se serra, tandis qu’elle regardait l’homme qui, de dos, observait l’horizon si tant est qu’il y en ait réellement un à observer du haut de ce toit. Si l’on regardait en direction du campus, on pouvait distinguer les différents bâtiments, le jardin, le grand lac qui brillait à cette heure de la journée… Si l’on s’attardait au-delà du portail, une forêt de ciment que l’on appelait ville, semblait à cette distance, abandonnée, mais qui devait être, en vérité, dépassé par l’agitation que causait ses rues et ses habitants.
Si l’on regardait plus loin encore, on percevait la ligne d’horizon, celle qui donnait ce sentiment étrange, d’être le tout et le néant. De n’être qu’une particule tout juste bonne à peser sur le monde.

Tout un tas de particules, mais sur ce toit, ils n’étaient que deux. C’était l’instant présent qui comptait, et si elle n’agissait pas maintenant, elle était sûre de le regretter.

Fermant les yeux, elle fit deux pas vers lui, inspirant profondément, et expirant le plus silencieusement possible. S’avançant aveuglement vers le bord du toit. Kairi ouvrit les yeux, tout juste avant la collision imminente, pour enfin desserrer son poing, tendre sa main vers le dos du roux, et appuyer délicatement sa paume chaude contre lui.


-Excuse-moi, Brera.

Elle se demandait comment elle en était venue à ce point, la seule chose qu’elle sentait, c’était qu’elle parlait sans savoir, et qu’aucun mot n’aurait pu l’atteindre plus qu’un geste. Ce geste, c’était celui qu’elle avait effectué inconsciemment vers sa personne, en espérant qu’il ne lui retombe pas dessus.

_________________
The past belongs to the past ... Journal
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Brera R. Taiku
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
Humain, Elève de la Day Class & Mannequin
avatar
Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Lun 3 Sep - 9:34

Amère. Oui je l’étais. J’étais désolé de parler ainsi et amère d’en être arrivé à dévoiler ces parcelles de moi. Je voulais garder tout secret et je comptais bien à ce que cela reste ainsi. N’étais-je pas venu ici pour oublier ? Si. Mais en réalité, oublier tout ça, j’aurais bien eu du mal. A chaque fois que je me voyais dans un miroir, je me voyais petit, je n’avais pas fort changé, mon visage était enfantin avec de très légers traits durs. Ca plaisait selon Yumi. Toujours est-il que je le voyais lui aussi. Pourquoi la Nature avait-elle fait en sorte que nous nous ressemblions autant ? Il avait sûrement du pactiser avec le Diable.

Je soufflai un bon coup. Venir sur le bord du toit avait été une bonne idée sur le moment, elle ne voyait pas mon visage ainsi. Ce visage torturé que je détestais tant. Mais cela me faisait voir le monde, ou presque. L’horizon. Si vaste mais ne tenant que sur une ligne, ironique n’est-ce pas ? Je voyais l’environnement dans lequel j’évoluais et je l’espérais, continuerai à évoluer. Ces paysages étaient apaisants. Tout avait l’air paisible ici. Rien ne semblait jamais perturber cet endroit. Mais peut-être me trompais-je ? Après tout, depuis tout petit, je n’avais été que plongé dans l’hypocrisie des apparences, dont j’étais moi-même une des emblèmes.

Je fermai les yeux, laissant la brise souffler librement contre moi. J’étais bien en ce moment. Il semblait que Kairi avait décidé de se taire. N’était-ce pas mieux ? Ainsi elle ne se permettrait plus ses remarques sur moi. Mais je devais bien avouer qu’elle avait raison. Mais comment appliquer ce qu’elle disait ? Je n’y avais jamais été habitué. On prévoyait toujours tout pour moi. Je ne pouvais me battre qu’avec des mots. Or ce qu’elle me soumettait était d’agir. J’avais bien trop peur et je ne voulais l’avouer.

Au moment où je rouvrais les yeux pour m’excuser de mon ton dur, elle me prit de court et s’excusa. Sa main chaude contre mon dos. J’en eus un frisson. Je me retournai assez vivement en faisant bien attention à ne pas tomber. Je la regardai. Elle avait la tête baissée et semblait réellement désolée. J’ouvris la bouche pour dire quelque chose et la refermai aussitôt.

Elle venait de me faire perdre pied ? C’était une blague ou quoi ? Une caméra cachée ? Yumi était-elle derrière tout ça ? Non impossible. Elle m’avait promis que ce genre de futilité serait proscrit ici.

C’était la première fois que je perdais mes mots face à une fille. Et là je me décidai à faire une chose que je n’avais jamais réellement fait si ce n’est étant petit à ma mère et mon frère quand il avait encore la valeur de frère dans mon cœur qui n’était maintenant plus que pierre.

Je la pris dans mes bras, maladroitement.

« Pas de problème, Kairi. » commençai-je tentant de garder une voix potable et qui semblait sûre d’elle. « Tu ne sais rien, c’est tout. » poursuivis-je bien plus bas.

Je la gardai 5 petites minutes ainsi. Mon « accolade » devenant de plus en plus assurée. Et subitement je la lâchai et retournai m’asseoir sur le banc. Je sortis mon portable et la pris en photo avec le paysage en fond.

« Joli. » dis-je en regardant la photo après, un sourire en coin sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Kairi Tsuki
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
Co-Admin ○ Humaine, Elève de la Day Class & Chargée de Discipline
avatar
Féminin Messages : 1622
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Chargée de discipline
Humeur : Tu veux vraiment, vraiment pas savoir.

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Tsuki Kairi
Armes [2 Maxi.]: Voix..? Rien
Relations:
MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   Mar 11 Sep - 0:55

Le roux se retourna rapidement, trop rapidement, Kairi retira sa main aussitôt et ramena son bras le long de son corps. Son regard toujours baissé, hésitant à le confronter avec le sien. Elle avait fait quelque chose de mal ? Elle s’apprêtait à s’excuser de nouveau. Relevant doucement sa tête, il ne lui laissa même pas commencer qu’il… La prit dans ses bras.

Les yeux grands ouvert, elle ne réagit pas, le souffle coupé, elle regarda droit devant elle. L’étreinte d’entrée maladroite devenant plus assurée. Elle ne pouvait s’éloigner, il en avait besoin, n’est-ce pas ? Kairi, enveloppée de cette chaleur, se sentit étrangement mélancolique.

Ce contact nouveau qu’elle n’avait pas reçu depuis des années, ce vrai contact dont elle ne se souvenait même plus avoir reçu un jour de ses propres parents. Vulnérable. Oui, il y avait eu il y a peu un incident qui avait poussé quelqu’un à la prendre dans ses bras, mais ce n’était pas le même. Celui-ci n’avait pas de véritable raison d’être, non ? Elle n’était pas totalement hystérique cette fois. D’ailleurs, elle n’avait rien fait de particulier pour le recevoir… L’envie de se blottir contre lui, de fermer les yeux afin de succomber à cette douceur…

Une douce mélancolie, l'étreinte assurée, jusqu'à son odeur, sa chaleur et la voix familière de Brera près de son oreille la firent rougir au plus haut point lorsqu’elle se rendit compte de la scène qu'ils offraient. Elle ne sentit pas les minutes s’écouler, elle n’entendait que les battements de son propre cœur s’intensifier, ne se décidant pas à s’éloigner. La force lui manquait. En vérité, c’était loin… D’être désagréable. Elle aurait voulu le serrer à son tour, mais pour cela aussi, la force lui manquait. D’ailleurs, pourquoi vouloir le serrer ?? Pourquoi cette envie soudaine d’être cajolée, et d'approche ? Faiblesse révélée au grand jour.

Combien de temps cela faisait-il ? Pourquoi ne se décidait-elle toujours pas à s’éloigner ? Et pourquoi Brera ne le faisait-il pas ? Que recherchait-il ?? P….

Le contact se rompit, laissant l’argentée suivre l’homme de son regard vague, désormais elle était mise debout en face du banc. Totalement tendue et absente alors qu'une mêlée de divers sensations se bousculaient dans son corps et son esprit. Seul le vent la ramena à elle, soulevant quelques mèches pour les remettre ensuite en place. L’air revenait dans ses poumons même si son cœur peinait à retrouver un rythme régulier. Le temps qu’elle comprenne, qu’il avait sorti son téléphone, et qu’il l’avait prise en photo ?!


« Joli. »

Ses sourcils se froncèrent, alors qu’il regardait le résultat avec son éternel sourire en coin. Croisant les bras sur sa poitrine, la tête de profil, fuyant son regard, elle dit d’un ton résolu mais bas, simulant une sérénité qui lui manquait affreusement ;

-Qu’est-ce que tu racontes encore…

Puis elle se ressaisit, s’avança d’un pas rapide vers le banc, et s’y assit. Toujours anxieuse, au bout, assez éloigné de lui.

-P... Pourquoi m’avoir photographié ?!

Elle voulut taire le fait qu’il l’avait enserré. Certes, elle aurait dû le questionner sur ce geste en premier lieu, mais c’était inutile d’argumenter sur cet instant qui lui avait semblé irréel. Elle s'était rabattu sur la deuxième action qu’il avait effectué, essayant de comprendre ne serait-ce qu’à moitié son comportement. Il avait retrouvé son assurance, autant ne pas le ramener à son état antérieur. Et puis, avouons-le…

*Tu es beaucoup mieux ainsi…*

Les yeux rivés sur l’écran qu’elle ne pouvait voir, elle pensa en son for intérieur, qu’elle aimerait apprendre à mieux le connaître... Possible ? Peut-être trop demandé... Qui sait.

_________________
The past belongs to the past ... Journal
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Brisée ? Pas encore... [PV Tsuki Kairi ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» Ballade, Neko, Kairi, Léa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: RPG - Académie Cross :: Pavillon du Soleil :: Sur le toit-