Vampire Knight RPG
Vous êtes la/la bienvenu(e) sur ce forum RPG dédié au Manga "Vampire Knight" de la célèbre Mangaka : Hino Matsuri et qui s'en inspire.

Il reste beaucoup de personnages de la série qui sont à prendre, les personnages inventés sont les bienvenus également !

N'hésitez pas à consulter notre liste de prédéfinis !



Bienvenue dans cette école avec deux classes totalement différentes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nova Ishida
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
avatar
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 23
Localisation : Là ou règne la solitude
Emploi/loisirs : S'évader au violon, capturer un instant

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Ishida Nova
Armes [2 Maxi.]: //
Relations:
MessageSujet: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Mar 13 Sep - 22:30

Cela faisait déjà quelques jours que Nova était arrivé à l’académie, et pourtant, il ne s’était toujours pas habituer à ce lieu. Cet endroit avait quelque chose de très étrange, quelque chose qui le mettait assez mal à l’aise… Si bien qu’il ne quittait que très rarement sa chambre. A chaque fin de cours, sa direction était toute tracée. C’était comme s’il était lié à cette pièce et qu’il ne pouvait pas s’en détacher. Mais, ça ne le dérangeait guère. La solitude, il connaissait. Il n’avait jamais ressentit le besoin d’être entouré de monde… Sauf de sa mère. Mais qui n’aimerait pas la présence de sa mère ? A part elle, seul son violon lui tenait compagnie, et son appareil photo. Chaque chose qu’il voyait, il l’immortalisait. Chaque son qu’il entendait, il tentait de le reproduire, c’était plus fort que lui. Chaque nuit, quand son sommeil était troublé par d’horribles cauchemars, il se détendait en jouant. Le son que produisait son instrument avait le don de l’apaiser… Si bien qu’il avait prit l’habitude de l’emporter partout où il allait.

C’est donc pour cela qu’il sortit de sa chambre, son étui à la main.

L’après-midi touchait presque à sa fin et Nova ne rêvait que d’une chose : sa chambre. Cependant, le soleil n’allait pas tarder à se coucher et l’idée de prendre cette scène en photo lui traversa l’esprit. Il regarda son sac qui contenait son appareil puis, en une fraction de seconde, il changea d’itinéraire, délaissant sa chambre pour un endroit au panorama éblouissant : le toit.

Après plusieurs escaliers de grimper et une porte passée, il arriva jusqu’au toit. Il avait vu juste, le cadre était magnifique. Il l’admira quelques minutes, observant chaque détail avec attention, puis alla s’installer contre le mur. Il posa son étui tout près de lui et sortit son appareil de son sac. Le soleil ne tarderait pas à se coucher, et il était au bon endroit pour immortaliser ce moment. Cependant, il ne se coucherait pas avant de longues minutes, si bien qu’en attendant, Nova ferma les yeux. Cela faisait plusieurs nuits qu’il cumulait les cauchemars et les heures d’insomnie. Son corps tout entier réclamait du repos, son esprit aussi d’ailleurs… Si bien qu’en moins d’une minute, il sombra dans un sommeil, un sommeil qui se promettait très agité…


Dernière édition par Nova Ishida le Mar 27 Sep - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://paradise-terrorist.skyrock.com/
Wilhelm Mc Meian
Humain, Professeur de Langues, Hunter de Vampires & Eleveur de Papillons ♥
Humain, Professeur de Langues, Hunter de Vampires & Eleveur de Papillons ♥
avatar
Féminin Messages : 80
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Dim 25 Sep - 22:05

Un…

Deux…

Trois…


Puis plus rien, il n’était plus là… Cela ne pouvait être possible. Wilhelm avait compté, recompté. Mais il n’était plus là. Il s’était envolé. Enfin, non, cela n’était plus possible vu qu’il ne pouvait plus voler. Mais aussi improbable et incroyable que cela puisse paraître, Bertie n’était plus à sa place ! Bertie, quatre cent vingt-huitième papillon de la serre, qui avait rendu son dernier souffle hier et auquel Wilhelm avait offert une deuxième vie n’était plus dans son joli cadre aux bords bruns suspendu au-dessus de la cheminée. Wilhelm en était sûr, on était venu lui voler ! Mais il ne saurait jamais dire qui avait osé lui voler son magnifique Bertie aux jolies ailes translucides de couleur parme. Et encore moins retrouver celui-ci. Même si jamais un autre papillon ne prendrait la place qu’il avait réservée à Bertie dans son cœur, en hommage à Bertie, il devait donner en héritage son cadre à un papillon encore plus beau. C’est alors qu’il était assis en tailleur devant la cheminée que cette idée géniale lui était venue. Il se mit debout en moins de deux et sortit de chez lui aussi vite que l’éclair.

Dehors, même s’il ne faisait aucun bruit, il n’était pas fort discret, enfin, sa tenue ne l’était pas bien que ce soit une de ses tenues les plus discrètes qu’il possédât. Il portait un pantalon bleu marine, jusque-là, ça reste encore passe-partout. Mais, il portait également une chemise d’un blanc immaculé, tout de suite, ça le fait moins. Par-dessus, il avait un gilet d’homme sans manches d’une couleur gris clair, encore une fois, très peu discret. Il ressemblait plus à un personnage de manga [//SBAM//] qu’à un simple jeune homme se baladant dehors en fin d’après-midi. Mais c’était vital, Wilhelm devait trouver un nouveau papillon ! Et pour ce faire, il connaissait un endroit parfait : son lieu de travail, l’Académie Cross. L’Académie avait en son sein un magnifique jardin. Et le meilleur endroit pour observer le jardin était le toit. De là, on pouvait toute sorte de choses intéressantes et repérer des Papillons à des centaines de mètres à la ronde.

Il se dirigea donc vers un arbre proche de la bâtisse principale qui permettait d’accéder au toit. Il grimpa sur la première branche, puis la deuxième, et ainsi de suite pour finir par sauter avec agilité sur le rebord du toit et atterrir souplement sur ses deux pieds. Il commença à marche sur le toit, à la recherche du plus beau panorama. Et très rapidement, il trouve un magnifique panorama encore jamais vu par son regard azur.

Sur le sol [du toit, évidemment], se trouvait un jeune homme allongé qui semblait dormir à point fermé. Dans la tête de Wilhelm, une série de connections et de liens commença à se faire. Parcours, chemin, trésor, quête, LA quête… Wilhelm venait de trouver pas un papillon, mais le Papillon, il en était sûr. Pour cela, il devait aller voir de plus près. Il arriva à hauteur du jeune garçon, et se mit à croupis à côté de lui. Il l’observait de son regard perçant. Un magnifique visage enfantin qui ne réclamait qu’attention, de douces et fines lèvres qui n’attendaient que d’être embrassées, un corps avec un potentiel que Wilhelm saurait exploiter au mieux. Il soupira d’aise et de contentement, déjà impatient et excité de ramener son Papillon chez lui. Mais avant, il devait continuer de l’examiner…

Il approcha doucement son visage du sien et se positionna au-dessus de lui, il lui vola un baiser et s’éclipsa aussitôt derrière lui pour observer sa réaction. Ainsi, s’il s’asseyait, il pourrait l’approcher par derrière. Et au pire, il trouverait bien un moyen quelconque pour le faire rentrer dans son filet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova Ishida
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
avatar
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 23
Localisation : Là ou règne la solitude
Emploi/loisirs : S'évader au violon, capturer un instant

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Ishida Nova
Armes [2 Maxi.]: //
Relations:
MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Mer 28 Sep - 18:50

Cet impression de déjà-vu… Ces arbres gigantesques, cette obscurité pesante et cette solitude… Pas un bruit, comme si le temps s’était arrêté. Même le vent n’ose pas pointer le bout de son nez. Je marche, il fait si sombre… Je vois à peine à un mètre devant moi et pourtant je ne trébuche pas, je n’ai pas peur… Du moins, pas pour l‘instant, mais je sais que ça ne saurait tarder. Cela fait maintenant un moment que je marche et pourtant j’ai l’impression de ne pas avancer. Pourquoi ? Je m’arrête. Un son. Non, une mélodie. Je la connais, c’est moi qui l’ai composée. J’avance. Non, je cours. Je cours droit devant moi, guidé par ces notes de musique. Alors que je m’approche, une brise vint me caresser le visage, faisant voler mes cheveux. Mais je continu, toujours droit devant moi. Mes yeux fixent l’horizon qui se dégage petit à petit. Je sens une présence près de moi. La musique cesse. Ca y est, j’ai peur. Mais je ne m’arrête toujours pas, mes pieds refusent de se stopper. Le vent devient plus brusque, la présence se fait plus imposante. Je trébuche. Je veux repartir tout de suite, mais mon corps ne m’obéit pas. Je me retourne, dos au sol, les yeux fermés. Je sens un souffle s’écraser contre mon cou… Puis une forte douleur. Je veux crier ! Mais ma voix est comme éteinte. Je suis terrifié ! Les battements de mon cœur ralentissent, je le sens… Que m’arrive-t-il ? Je sens même mon esprit se perdre… Et cette douleur qui n’en finie pas ! … Puis plus rien. Je ne ressens plus rien du tout. J’entrouvre les yeux. Une vive lumière m’éblouit. Elle me réchauffe même le corps. Mon cœur s’emballe et ma respiration se saccade. Je n’ai plus mal, je suis bien… Le vent n’est plus aussi brutal qu’avant, il s’adoucit et vint à nouveau me caresser le visage. Il s’attarde même sur mes lèvres… Je souris. Je suis vraiment bien, j‘adore cette sensation…

Nova ouvrit les yeux. D’abord aveuglé par la lumière, il se redressa, sa main gauche plaqué contre son cou, juste à sa marque. Au bout de quelques secondes, il passa les mains sur son visage puis se secoua la tête afin de bien reprendre ses esprits. Il pouvait encore sentir les battements de son cœur poursuivre leur folle course. Il regarda ses mains puis posa celle de droite contre sa poitrine, juste au niveau de son cœur. Un cauchemar. Ce n’était qu’un cauchemar, encore. Il était habitué… Mais quelque chose avait été différent. A la fin, il s’était sentit tellement bien… D’habitude, il se réveillait en sursaut, généralement en sueur et le cœur prêt à exploser ! Mais là, non. Il s’était réveillé doucement, avec cette agréable sensation qui lui parcourait le corps entier. Cette sensation qui lui était encore inconnue. Même son cœur ne battait pas de la même façon. Il battait certes vite, mais ce n’était pas douloureux…

Il s’installa en tailleur en soupirant.

« Je suis bête… » Souffla-t-il en souriant. Il regarda alors le ciel. Une seconde… Quelque chose clochait. Il fronça les soucils et fixa le ciel un moment. Pas de couleur chaleureuse, juste une très froide et sombre... Des étoiles et pas de nuages orangés... Ca n'allait pas du tout ! Et il s'en rendit bien vite compte...

« Ah ! Il fait nuit ! C'est pas possible ! Mon couché de soleil... » Gémit-il en soupirant, passant ses mains dans ses cheveux.


Dernière édition par Nova Ishida le Jeu 29 Déc - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://paradise-terrorist.skyrock.com/
Wilhelm Mc Meian
Humain, Professeur de Langues, Hunter de Vampires & Eleveur de Papillons ♥
Humain, Professeur de Langues, Hunter de Vampires & Eleveur de Papillons ♥
avatar
Féminin Messages : 80
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Dim 9 Oct - 13:35

Que c’était amusant et jouissif. Observer, examiner, émettre des conclusions… Si Wilhelm ne se savait pas Chasseur, il aurait certainement affirmé qu’il était un scientifique refoulé. Mais il dira aussi que le métier de Chasseur et celui de Scientifique observateur se rejoignaient. Parce que, tout bon Chasseur sait observer comme tout bon scientifique chasse les solutions aux problèmes. L’un n’allait pas sans l’autre. Tout comme la folie et Wilhelm formaient un couple, une paire logique et évidente. Il avait toujours été ainsi, au grand dam de ses parents qui auraient aimé qu’il soit un véritable gentil petit garçon en plus d’être mignon. Parce qu’il faisait croire qu’il était gentil et mignon en étant petit, mais il était juste mignon. Et c’est grâce au fait qu’il soit mignon que cela compensait sa « non-gentillesse ». Exemple évident et on ne peut plus flagrant :

    Wilhelm, alors âgé de 7 ans, courait, comme à son habitude, partout dans la maison de long en large, brandissant fièrement un bâton sur lequel était collé un papillon. Il était collé à cause de la sève bien évidemment, Wilhelm n’aurait jamais volontairement fait du mal à ces si jolies petites créatures volantes et colorées. Pourquoi courait-il ? Tout simplement parce qu’il ne tenait pas en place et qu’il se devait de montrer Nestor, c’est ainsi qu’il l’avait baptisé, à toutes les personnes présentes dans le manoir.

    « Regardez tous ! C’est Nestor, mon nouveau papillon ! » hurlait-il à tout bout de champ.

    Puis, soudainement, il percuta une servante. Il regarda Nestor pour vérifier qu’il n’avait rien, puis il se souvint qu’il venait d’entendre un énorme vacarme de vaisselle cassée. Il regarda donc au sol, puis il regarda la servante, puis le sol… Puis il se redressa, mit Nestor et son perchoir dans son dos, fit un sourire tout mignon à la servante qui s’apprêtait à la réprimander. Et aussi vif que l'éclair, il lui fit un bisou et partit en courant sans demander son reste. Et le soir venu, aucune remarque ne lui avait été faite, sa bonne humeur et son sourire angélique ayant contaminé toute la maisonnée.


Son charme inné avait encore frappé et frappera encore dans le futur, il le savait.

Pour en revenir au moment présent, le jeune garçon qu’il n’avait pas s’empêcher de toucher et de réveiller, s’était redressé et semblait perturbé. De plus il semblait triste et ennuyé, Wilhelm devait aller le consoler.

*Phase 1 accomplie, enclenchons la Phase 2* pensa-t-il en souriant, son regard fixant le dos du jeune homme.

Il se glissa donc à côté de lui en lui prenant les épaules en souriant :

« Il ne faut pas être triste… » dit-il enjoué. Il effleura ensuite ses lèvres avec ses doigts pour les modeler en un mignon petit sourire. « Là, c’est mieux ! ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova Ishida
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
avatar
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 23
Localisation : Là ou règne la solitude
Emploi/loisirs : S'évader au violon, capturer un instant

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Ishida Nova
Armes [2 Maxi.]: //
Relations:
MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Ven 11 Nov - 2:31

Nova était déçu, très déçu. S’endormir à un moment pareil, devant un panorama qui lui était magnifique… Ce n’était pas digne d’un bon photographe. Depuis tout petit, il adorait capturer ces instants où il trouvait le monde merveilleux, magique ! La photographie était une vraie passion chez lui, autant que celle pour le violon ! Elles prenaient toutes deux une place importante dans sa vie. Pourquoi ? Sa mère lui avait posé la même question…

« Ben si un jour je devenais aveugle, mon violon, je pourrais toujours l’entendre ! Et si au contraire je devenais sourd ben rien ne m’empêchera de photographier le monde entier ! »

A cette époque, il avait à peine dix ans. Ce fut la seule réponse qu’il donna et la seule fois où on lui posa cette question. Mais c’était suffisant, aussi bien pour lui que pour sa tendre mère. Du moins, à l’époque. Aujourd’hui, s’il se rattache autant à la photographie, c’est pour ne pas oublier un seul moment, aussi court soit-il… Ils veut tous les garder en mémoire. Car à la mort d’un être cher, que nous reste-t-il ? Seuls les souvenirs restent, chacun d’eux est important, même celui qui était, à la base, le plus honteux ou insignifiant… Et quel est le meilleur moyen de se rappeler tous ces bons moments qu’en les photographiant ? Pour Nova, c’était le moyen le plus sûr.

C’est pour cela qu’en voyant qu’il n’avait pas pu capturer cet instant qu’il avait trouvé magnifique, il fut énormément déçu. Il y a quelques années, il n’aurait certainement pas manqué ce qu’il attendait avec impatience. Mais il n’était plus le même à présent. Ces maudits cauchemars le fatiguaient… Il n’avait pas passé une nuit correcte depuis longtemps déjà alors à la moindre petite occasion, la moindre petite faiblesse et peu importe l’endroit, il s’endormait. Il s’endormait pour, comme d’habitude, se réveiller en sursaut avec ce mal-être en soi. Avant, il arrivait à gérer mais ces temps-ci cela lui arrivait fréquemment de s’assoupir n’importe où…

Alors qu’il s’apprêta à se relever, il sentit quelque chose attraper ses épaules. Après un petit sursaut, il tourna la tête. Un homme était là. Un homme qu’il n’avait jamais vu auparavant se trouvait presque coller à lui, le sourire aux lèvres.

« Il ne faut pas être triste… »

Nova le regarda en clignant des yeux. Avait-il lu la déception sur son visage pour lui sortir un truc pareil ? C’est alors que le blond modela ses lèvres afin qu’un joli sourire se dessine sur son visage, faisant disparaitre toute trace d’une quelconque tristesse.

Nova ne l’avait pas quitté des yeux. Il s’était même laissé faire… Non, disons plutôt qu’il était tellement surpris qu’il resta figé en sentant ses doigts sur sa bouche. Très vite, ses joues s’enflammèrent. Il n’avait pas du tout l’habitude de ce genre de contact, surtout pas avec un inconnu…

Ce fut au bout de quelques secondes qu’il recula un peu sa tête, sans le lâcher du regard une seconde. La seule chose qu’il fut capable de répondre fut…

« J-je ne suis pas triste… »

… Le visage toujours aussi rouge.
Revenir en haut Aller en bas
http://paradise-terrorist.skyrock.com/
Wilhelm Mc Meian
Humain, Professeur de Langues, Hunter de Vampires & Eleveur de Papillons ♥
Humain, Professeur de Langues, Hunter de Vampires & Eleveur de Papillons ♥
avatar
Féminin Messages : 80
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 27
MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Sam 7 Jan - 16:02

Une quête… Qu’est-ce qu’une quête ?

« Action de chercher. » C’est ce qu’on lirait dans un dictionnaire. Le fait de chercher, puis de trouver. Dit comme cela, cela semble vraiment insignifiant. Ce n’est qu’une de ces autres actions que l’on réalise dans une vie. Manger est une de ces actions. Boire, respirer, parler, écouter, regarder, observer… Encore d’autres de ce genre d’actions. Et la liste des actions insignifiantes que tout le monde réalise est longue. Une vie toute entière suffit à les réaliser. Alors pourquoi le faire ? On dira que c’est vital. Nous en avons besoin pour ne pas mourir. Il est bien dit « pour ne pas mourir ».

Une quête c’est bien plus qu’une de ces actions. Une quête naît au plus profond d’un cœur, dans les tréfonds d’un esprit, parfois même au creux des mains, dans une parole… Une quête ne peut être définie que par celui qui la suit. Poursuivre serait plutôt le terme exact. La source de vie d’une quête est un sentiment. Un sentiment que ceux qui ne le ressentent pas définissent parfaitement. Une définition erronée évidemment. Pourtant ceux qui vivent, ressentent, palpent ce sentiment n’arrivent même plus à la décrire. Ils savent très bien identifier ce sentiment quand ils y sont confrontés, mais le décrire est impossible. Pourtant, une définition correcte et vraie existe bel et bien. La définition de ce mot n’est autre que le mot lui-même. Ce mot, à lui seul, est la seule action d’une vie.

Aimer.

A partir du moment où la personne aime, elle vit. A ce mot vient s’ajouter un autre.

Croire.

Avec ces deux actions, on vit. Ces deux actions sont indispensables pour vivre. Les autres servaient à ne pas mourir. Ces deux-là. Les seules réellement utiles servent à vivre. N’est-ce pas là la réponse à l’existence d’une personne ? Le but de cette existence ? Bien sûr.

Une quête… Qu’est-ce qu’une quête ? La définition paraît maintenant évidente. Une quête, c’est aimer et y croire. Wilhelm l’avait parfaitement compris, et ce depuis son plus jeune âge. Il aimait et croyait en son amour. C’est ce qui lui a permis de vivre jusqu’à maintenant. Il n’a jamais eu peur de la mort. Il sait qu’il vit et vivra éternellement. Il a aimé, aime et aimera. Il a cru, croit et croira. Cette quête, il la donne entièrement à sa vie. Cette quête il la dévoue aux Papillons. Plus précisément à UN Papillon. Là est la quête ultime du Lord Anglais.

Ca a toujours été clair pour lui, il le savait et le sait maintenant. Surtout depuis cet instant. L’instant où un panorama unique lui a été offert. Un panorama qui a été offert à cette action insignifiante qu’est « regarder ». Plus que regarder et observer, Wilhelm a vu. C’est pour cela qu’il était heureux en cet instant. Il souriait. Sa joie de vivre et d’exister transpirait par tous ses pores. Il réfléchissait à tant de choses pour agir tout le temps dans son avantage. Mais là, les actions se faisaient d’elle-même. Croire et Aimer, ces deux mots guidaient ses actions.

Le Papillon sur lequel le filet se refermait peu à peu, était rouge, gêné. Il semblait qu’il avait été modelé et offert au Hunter sur un plateau d’argent. Son regard bleu-vert fixait le jeune blondinet. Ses doigts étant toujours sur sa joue, immobiles.

*Phase 2 en cours d’accomplissement.* pensa-t-il.

L’homme blond aux habits plus qu’uniques sourit en voyant les réactions que lui offraient le jeune garçon.

« Ce n’est pas bien de mentir… » en lui faisant un clin d’œil.

Il devait le mettre en confiance, le chérir. Pour qu’il, lui, le Papillon de la quête, vienne se poser de lui-même sur la branche que le Lord Anglais lui tendait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nova Ishida
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
Humain, Elève de la Day Class & Petit Papillon ♥
avatar
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 23
Localisation : Là ou règne la solitude
Emploi/loisirs : S'évader au violon, capturer un instant

En savoir plus ?
Nom & Prénom: Ishida Nova
Armes [2 Maxi.]: //
Relations:
MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   Mer 24 Juil - 22:39

Nova ne savait vraiment pas comment réagir face à une telle situation. A vrai dire, il n’avait jamais vécu ça. Nullement auparavant il n’avait été aussi proche de quelqu’un qu’aujourd’hui, et surtout pas physiquement. Si, il y avait bien sa chère mère, mais ce n’était pas la même chose. Quand sa mère était encore avec lui, il ne pouvait s’empêcher de la prendre contre lui et de la choyer, la câliner. Depuis le départ de son père lorsqu’il était petit, il s’était juré de prendre énormément soin d’elle, de la protéger pour que jamais plus, elle ne revive ça. Il ne voulait plus revoir le visage de sa tendre mère souillé par des larmes pour un être qui ne les méritait pas du tout… Peut-être était-ce pour cela que Nova ne s’impliquait jamais dans les relations qu’il avait avec les autres… Il n’avait d’yeux que pour elle, sa mère était sa seule source de réconfort, mais en même temps,  il ne laissait personne tenter sa chance. En réalité, il ne voulait donner sa confiance à aucuns individus de peur de se la faire briser en mille morceaux… Et son cœur avec. Son père ne s’était pas gêner pour le lui arracher, le jeter à terre et le piétiner, du moins c’était tout comme. Son cœur, son âme, sa confiance, tout son être avait été anéanti, et ce fut de même pour l’amour qu’il portait à son père.

Il pensait ne pas pouvoir tomber plus bas, pensant que même si son père était parti, sa mère était toujours là pour lui et ne l’abandonnerai jamais. Il le savait. Et pourtant… Le malheur revenait frapper à sa porte. A croire qu’il s’acharnait sur lui… Lui qui s’était promis de prendre soin de sa mère telle une pierre précieuse, il n’avait pas été capable de la protéger du danger… Bien que cet accident ne soit pas été de sa faute, il s’en est beaucoup voulu lorsqu’il l’a appris. Il était tellement en colère… Et impuissant. Plus le temps ne passait, plus la culpabilité et la colère s’amplifiaient. Aujourd’hui encore, au plus profond de lui, il pense toujours ne pas avoir été un bon fils…

Voilà pourquoi il est si difficile pour Nova de sortir de sa solitude et d’aller vers les autres. Et là, un parfait inconnu venait lui taper la causette comme ça, et osait carrément le toucher. Décidément, les gens qui l’entouraient étaient vraiment bizarres… Ou n’était-ce que lui ?

« Je ne suis pas un menteur. » Dit-il en essayant de garder son calme et surtout de paraitre un peu plus sévère et assuré, bien que ses joues ne perdaient pas leur teinte rosée.

Nova regarda le blond dans les yeux, mais cela ne dura que quelques secondes. Cet homme avait un regard si… Si… A vrai dire, il ne savait pas quoi, mais c’était un regard qu’il ne connaissait pas. A qoi pensait-il ? Que voulait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
http://paradise-terrorist.skyrock.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le Papillon s'attache au Chasseur [Pv Wilhelm Mc Meian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le papillon entend pour la première fois le son de la véritable musique │ Thalia Diamelius & Yäwé F. Libri
» Quand le papillon retrouve son bouton de rose [Laora & Raven]
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» La nuit du chasseur [Callum & Sokar Âqen]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight RPG :: RPG - Académie Cross :: Pavillon du Soleil :: Sur le toit-